Ballon d’eau chaude : tout savoir

  • 17:12 PM 18 12, 2021
ballon d'eau chaude

Sommaire

    De plus en plus de personnes choisissent de mettre en place un ballon d’eau chaude lors de la construction de leur logement ou au moment de sa rénovation. Cet équipement devient indispensable au sein de ces foyers, car il contribue à en améliorer le confort. Il sert en réalité à la production de l’eau chaude sanitaire.

     

    Bien qu’il soit important, ce matériel demeure toujours mystérieux pour bon nombre de personnes. Dans cet article, nous vous proposons donc de vous faire le point sur le fonctionnement d’un ballon d’eau chaude, les différents modèles qui existent et les aides proposées par le gouvernement pour son installation.

    Comment fonctionne un ballon d’eau chaude ?

    Le ballon d’eau chaude est une sorte de chauffe-eau qui permet aux ménages de disposer d’eau chaude à tout moment. Il est composé de divers éléments. Il s’agit notamment de :

    • Une cuve qui stocke l’eau chauffée ;
    • Un système de chauffage de l’eau chaude ;
    • Un isolant disposé sur la face interne de la cuve pour éviter toute déperdition de chaleur ;
    • Un thermostat qui régule la température de l’eau.

    En réalité, le ballon d’eau chaude fonctionne à accumulation. Il est d’abord chargé avec de l’eau froide qui est toujours introduite par la partie inférieure de la cuve. Lorsque l’appareil est mis sous tension, le système de chauffage se met en marche pour chauffer l’eau contenue dans la cuve.

     

    Au fur et à mesure que l’eau se chauffe, elle sera envoyée à la partie supérieure de la cuve pendant que l’eau froide est stockée à la base. C’est le phénomène de la stratification donnant deux eaux différentes par leur température, qui ne se mélangent pas et qui ne font aucun transfert d’énergie.

     

    L’eau chaude circule ensuite à travers les tuyaux pour aller dans la cuisine ou la salle de bain lorsqu’on ouvre le robinet. Certains équipements dits instantanés ne possèdent pas de réservoir et produisent l’eau en cas de demande au robinet.

     

    Par ailleurs, le thermostat est mis en place pour contrôler constamment l’eau afin qu’elle soit chauffée à la température désirée. Ainsi, lorsqu’il constate que la température désirée est atteinte, il met le système de chauffage hors tension.

    Les modèles de ballons d’eau chaude

     

    Il existe divers modèles de ballons d’eau chaude. Il y a le modèle électrique, le modèle à gaz naturel, le modèle thermodynamique et le modèle solaire.

     

    Le ballon d’eau chaude électrique

     

    Ce modèle de chauffe-eau fonctionne en étant branché sur l’alimentation électrique. Il comporte une résistance électrique servant à chauffer l’eau et un thermostat pour en vérifier la température. On peut les retrouver sur le marché à des prix abordables entre 400 euros et 3000 euros. Ils possèdent une puissance élevée variant entre 2 kW et 3 kW.

     

    ballon d'eau chaude

     

    Notons que l’installation du ballon d’eau chaude électrique doit être faite par un professionnel qualifié. En la matière, l’entreprise Power Electrique, spécialisée dans l’électricité générale, peut vous aider à trouver les meilleurs artisans pour vous installer rapidement votre ballon d’eau chaude fonctionnant à l’électricité.

     

    Le ballon d’eau chaude à gaz naturel

     

    Le fonctionnement du ballon d’eau chaude à gaz s’apparente à celui du système électrique. Cependant, le chauffage de l’eau sanitaire est induit par la combustion du gaz. Les ballons d’eau chaude à gaz naturel sont disponibles sur le marché entre 500 euros et 3000 euros. Dans la majorité des cas, leur puissance varie entre 3 kW et 24 kW.

    Le ballon d’eau chaude thermodynamique

     

    Le ballon d’eau chaude thermodynamique fonctionne comme une pompe à chaleur aérothermique. Il capte en réalité les calories contenues dans les airs pour réchauffer un liquide caloporteur. Celui-ci ira ensuite restituer sa chaleur au ballon d’eau pour produire de l’eau chaude sanitaire.

    La puissance de cet équipement se détermine en fonction de son coefficient de performance (COP) qui se situe entre 3 kW et 4 kW. Pour s’offrir un ballon d’eau chaude thermodynamique, il faut débourser entre 1500 euros et 3000 euros.

     

    Le ballon d’eau chaude solaire

     

    Cet équipement fonctionne grâce à l’énergie solaire captée par les panneaux solaires thermiques. Cette énergie solaire est transformée en chaleur et voyage dans un tube jusqu’au niveau du serpentin situé dans le ballon d’eau. À ce niveau, il va transférer son énergie à l’eau pour la chauffer. Le prix moyen d’un ballon d’eau chaude se trouve entre 2000 euros et 6500 euros.

     

    Comment piloter un ballon d’eau chaude ?

     

    ballon d'eau chaude

    Le pilotage est une stratégie permettant d’actionner la production d’eau chaude à des heures creuses. Il se fait par l’installation d’un contacteur Jour Nuit Heures Pleines Heures Creuses. Cette domotique a pour rôle de permettre ou d’empêcher le passage du courant. Ce passage de courant est contrôlé par une commande qui est fournie sur le contacteur à l’achat.

     

    Lorsque la commande est activée, elle autorise le passage du courant, et donc la production d’eau chaude : c’est le mode nuit. Lorsqu’elle est désactivée, le courant ne passe pas et le chauffe-eau ne produit pas : c’est le mode jour. Cependant, en mettant le contacteur sur le mode On, l’eau chaude est produite en permanence, ce qui prévient les ruptures en cours de journée.

     

    Les aides financières pour l’installation d’un ballon d’eau chaude

     

    ballon d'eau chaude

     

    L’installation d’un ballon d’eau chaude nécessite un investissement conséquent. Pour accompagner les ménages, le gouvernement français met à leur disposition certaines aides. Il est possible d’en profiter surtout quand on installe un ballon d’eau chaude thermodynamique, car celui-ci permet d’importantes économies d’énergie. Il s’agit notamment de :

     

    • La TVA à taux réduit: vous pouvez en bénéficier si vous êtes propriétaire d’un immeuble vieux de 2 ans au moins. Elle donne droit à une TVA de 5,4 % ;
    • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ;
    • Les subventions de l’Anah et des collectivités locales ;
    • MaPrimeRénov : c’est une aide destinée aux foyers les plus modestes et qui se substitue au CITE ;
    • L’éco prêt à taux zéro : donnant droit à un crédit à 0 % pour financer l’installation du chauffe-eau, etc.

     

    Toutes ces subventions vous permettent de réduire le coût de l’installation de votre équipement d’eau chaude.